Lydec et Ecomed épinglés

La Cour des comptes revient chaque année sur les manquements constatés dans les contrats de gestion déléguée. Pour la région de Casablanca-Settat, elle aborde les cas de Lydec, Ecomed Casa et Casa Technique.

La Cour des comptes reproche à la Lydec, filiale du français Suez, d’avoir pris possession de la gestion de la distribution de l’eau et de l’assainissement et parfois de l’électricité dans des communes avoisinantes de Casablanca, hors contrat initial datant de 1997 et son avenant de 2009, sans avoir payé une redevance pour la ville. Les communes concernées sont Beni Yakhlef, Nouacer, Bouskoura, Dar Bouazza, Ouled Saleh, Mediouna et Mejjatia Ouled Taleb. Ces territoires étaient desservis précédemment par l’ONEE.

L’affaire a été déférée devant le parquet en 2015. Ecomed Casablanca en charge jusqu’à récemment de la décharge publique de Médiouna a été également présentée au Parquet pour avoir perçu 48 MDH pour l’aménagement d’un centre de tri provisoire. «Les résultats de cette mission sont minimes. L’entreprise s’est contentée de passer un coup de peinture». Casa Technique a obtenu le marché de gestion déléguée des déchets ménagers de la commune d’Ain Harouda à Mohammédia en 2015 pour un montant de 6 MDH.

Les observations de la Cour concernent les conditions de travail : l’étroitesse des équipements réservés aux travailleurs, l’absence de vestiaire et d’équipements sanitaires. Au sujet du traitement des déchets, la société ne dispose pas de mécanisme de filtrage des huiles (débourdeur-déhuileur) avant le rejet des déchets liquides dans les canalisations. La Cour reproche à la commission de suivi de n’avoir pas assuré sa mission et conclut que «des manquements structurels entache le déroulement de cetten prestation».

Source : http://leseco.ma/regions/69393-lydec-et-ecomed-epinglees.html