Aïn Harrouda : Des bagarres sanglantes lors des deux premiers jours du Ramadan

L’un des deux marchands a baissé le prix de vente d’un seul dirham. Aussitôt, son concurrent a vivement protesté lui expliquant que cela va lui causer des pertes. L’autre marchand ne voulait rien entendre.

Nous sommes à Aïn Harrouda relevant de la préfecture de Mohammedia, à dix-sept kilomètres au nord de Casablanca. Deux bagarres sanglantes ont eu lieu durant le premier et le deuxième jour du Ramadan, mardi et mercredi 7 et 8 mai.

Juste après la rupture du jeûne, mercredi 8 mai, une bagarre au couteau a eu lieu entre deux frères et deux amis. Il s’agirait d’un règlement de comptes mais on n’en sait pas plus pour le moment. En effet, chacun des deux duos était armé de couteaux. Les deux amis ont largement pris le dessus puisque l’un d’eux est arrivé à trancher le combat en assénant des coups de couteau au niveau du visage et de la cuisse de l’un des deux frères et au niveau de la tête de l’autre. Grièvement blessés, ils ont été évacués vers le service des urgences de l’hôpital Moulay Abdellah, à Mohammedia, alors que les deux amis ont été arrêtés et maintenus en garde à vue.

La veille, mardi 7 mai, au marché de Hay Al Amal, une violente bagarre s’est également déclenchée lors de laquelle il y avait recours aux armes blanches. Les protagonistes n’étaient autres que deux marchands ambulants de bananes. L’un d’eux a baissé le prix de vente d’un seul dirham. Aussitôt, son concurrent a vivement protesté lui expliquant que cela va lui causer des pertes. L’autre marchand ne voulait rien entendre. Et c’est le début d’échange des invectives, puis des coups de main avant de dégainer les couteaux. Ils s’échangent les coups avant qu’ils tombent tous les deux grièvement blessés. Ils ont été évacués vers le service des urgences de l’hôpital Moulay Abdellah, à Mohammedia.

Source : http://aujourdhui.ma/faits-divers/ain-harrouda-des-bagarres-sanglantes-lors-des-deux-premiers-jours-du-ramadan