PORTS: 3,2 MILLIARDS DE DIRHAMS D’INVESTISSEMENTS EN 2017

L’Agence nationale des ports (ANP) lancera de nouveaux projets structurants de développement en 2017, a affirmé, mercredi à Rabat, la directrice générale de l’agence, Nadia Laraki.

Ces projets concernent notamment la réalisation d’un terminal polyvalent au port d’Agadir (480 MDH), la réalisation de l’ouvrage de raccordement de la composante maritime de la desserte nord du port de Casablanca (180 MDH) et l’acquisition d’équipements de sécurité dans les ports, a précisé Nadia Laraki dans une allocution à l’occasion de la réunion du Conseil d’administration de l’ANP, tenue sous la présidence du ministre de l’Economie et des finances, ministre de l’Equipement, du transport et de la logistique par intérim, Mohamed Boussaid.

L’ANP poursuivra en 2017 la réalisation de grands projets d’infrastructures, notamment ceux programmés dans le cadre du projet Wessal-Casa-Port, à savoir le nouveau chantier naval du port de Casablanca, le terminal des croisières au port de Casablanca et le port de pêche de Casablanca, ainsi que la construction d’un poste Gaz de pétrole liquéfié (GPL) au port de Mohammédia et le renforcement des ouvrages de protection et des infrastructures d’accostage dans les ports, a indiqué la responsable, selon un communiqué distribué en marge de la réunion.

Dans le domaine de la régulation, Nadia Laraki a fait savoir que 2017 sera marquée particulièrement par le renforcement de la gouvernance du secteur à travers l’opérationnalisation de l’Observatoire de la compétitivité des ports marocains, la refonte et l’amélioration de la tarification portuaire à travers le lancement d’une étude pour la refonte du système tarifaire actuel de l’Agence, le placement de nouvelles infrastructures en cours de réalisation (chantier naval de Casablanca, terminal croisières de Casablanca, terminal gazier de Mohammédia…) et la désignation d’un permissionnaire pour l’exercice de l’activité remorquage au nouveau port de Safi.

En termes de prévisions d’activité, le trafic portuaire au titre de l’année 2017 (hors Tanger Med) s’établirait à 79,3 millions de tonnes, soit une progression de 3,8% par rapport aux prévisions de réalisations 2016, a-t-elle noté.

Et d’ajouter que sur le plan financier, la déclinaison budgétaire des plans d’actions de l’Agence au titre de l’année 2017 fait état d’un chiffre d’affaires de 1,64 milliard de dirhams, en hausse de 9,8 par rapport aux prévisions de réalisations 2016.

Lors de cette réunion, le Conseil a examiné le programme de développement de l’Agence pour le prochain quinquennat 2017-2021 qui porte sur une enveloppe globale de 6 MMDH, dont plus de 3,2 MMDH au titre de l’année 2017.

Ce programme est marqué par la poursuite de la dynamique d’investissement initiée par l’Agence visant le renforcement de l’offre portuaire nationale et sa modernisation pour accompagner les mutations du commerce extérieur du royaume, a indiqué Nadia Laraki.

Et d’ajouter qu’en vue de booster la performance des services portuaires, le plan d’action de l’Agence fait ressortir plusieurs actions relatives à la consolidation de la gouvernance du secteur, à travers notamment la promotion du régime des concessionnaires, le re-engineering des modes d’exploitation, la dématérialisation des processus, l’opérationnalisation de l’observatoire de la compétitivité des ports.

La préparation du programme de développement de l’Agence intervient dans un contexte marqué par de profondes mutations institutionnelles et économiques qui préfigureront, à moyen et long terme, l’évolution du secteur portuaire et l’organisation actuelle de l’Agence, a-t-elle souligné.

Et de préciser que ces mutations sont notamment liées à l’accélération de la mise en œuvre de la stratégie portuaire 2030, avec la réalisation de nouveaux ports, la régionalisation avancée et l’émergence de nouveaux montages d’ordre institutionnel pour la création et l’exploitation des infrastructures portuaires.

Source : http://fr.le360.ma/economie/ports-32-milliards-de-dirhams-dinvestissements-en-2017-101651