Séisme organisationnel du PJD dans la région de Casablanca

Le secrétaire général du parti de la justice et du développement (PJD), Abdelilah Benkirane a entériné la décision de démantèlement des sections provinciales de Mediouna, de Hay Hassani et de Mohammedia et l’exclusion de leurs équipes dirigeantes des rangs du parti.

Ainsi, à Mediouna c’est Abderrahim Ounacer, l’un des doyens du mouvement islamiste marocain, qui a été exclu en compagnie des membres du secrétariat de la section. Le même sort a été réservé à Mohammed Mouhafid de Hay Hassani et Mustapha Qorfi de Mohammedia.

Le secrétaire général leur reproche leur manque de discipline lors des élections législatives du 7 octobre. En effet, dans les trois cas, les bases ont élu leurs candidats, mais Benkirane a imposé des personnes qui ne jouissaient, selon eux, d’aucune légitimité et n’avaient pas bénéficié du soutien des militants durant leur campagne électorale. Chose qui a conduit à leur échec et à la perte d’un nombre substantiel de voix et de sièges parlementaires.

Source : http://www.lesiteinfo.com/politique/seisme-organisationnel-pjd-region-de-casablanca/