La FRMF enquête dans l’affaire de corruption présumée qui secoue le Chabab de Mohammedia

Les principaux protagonistes dans l’affaire de tentative présumée de corruption de joueurs du chabab Mohammedia défilent depuis lundi dernier devant les enquêteurs de la FRMF. La partie oujdie est déjà blanchie, faute de preuves.

La Commission d’éthique de la Fédération royale marocaine de football auditionne, depuis ces deux derniers jours, toutes les parties impliquées dans la présumée affaire de tentative d’achat d’un match qui secoue actuellement le Chabab de Mohammedia et l’ittihad d’Oujda.

D’après les informations rapportées par le quotidien Al Akhbar de ce mercredi 19 avril, ce sont les responsables du club de Mohammedia qui sont passés en premier, lundi dernier, devant les enquêteurs de la Commission présidée par Ahmed El Ouardi, entouré de ses principaux collaborateurs.

Le Chabab étant la partie plaignante, il a été entendu avant l’ancien gardien de but, A. El Iraki, en tant que principal accusé dans cette affaire et dont l’audition a durée plus d’une heure et demie. Pour sa part, l’entraîneur de l’Ittihad d’Oujda n’a passé que 30 mn avec les enquêteurs, alors Soufiane Bouchikhi, membre du directoire du club de l’Oriental, en a passé 50.

Selon les sources d’Al Akhbar, El Iraki a nié en bloc toutes les accusations portées en son encontre, alors que l’entraîneur oujdi a également nié tout contact ni avec El Iraki, ni avec les joueurs de Mohammedia, ajoutant que toute cette histoire visait à déstabiliser son équipe à la veille du match du week-end dernier. Match finalement remporté par les Oujdis.

Si la FRMF a déjà quasiment blanchi, faute de preuves, les responsables du club de l’Ittihad d’Oujda, elle planche maintenant sur l’authentification de l’enregistrement audio présumé rapporter une discussion entre l’ancien gardien international, El Iraki, et deux joueurs du Chabab de Mohammedia qu’il tentait de soudoyer, selon eux. Verdict en fin de cette semaine.

Source : http://sport.le360.ma/football/la-frmf-enquete-dans-laffaire-de-corruption-presumee-qui-secoue-le-chabab-de-mohammedia-31604